3.000 personnes en Marche Mondiale du Cannabis 2017 (en images)

 

Le 29 avril 2017, environ 3.000 personnes se sont réunies pour réclamer la légalisation du Cannabis, entre hip-hop, goodies et fumée verte ! Découvrez les images de la Marche Mondiale du Cannabis 2017.

À 14h30, les marches de l’Opéra Bastille et son parvis sont bondés de jeunes, de vieux et d’une odeur qui calmerait le plus violent des éléphants. Cette année, Newseed.fr, le site spécialisé dans l’information autour de la fameuse plante verte, a fait les choses en grand en invitant sur son « bus de son » une flopée de jeunes artistes qui ont tenu en haleine le publique jusqu’à République.

Marche Mondiale du Cannabis Paris

Le Bus du Son

Biffty a lancé les hostilités en foutant le feu à la foule, accompagné de son homme de main Julius. Entre odes à la weed, à la bière et coup de pompe généralisé, le rappeur proche de Vald et leader du Patapouf Gang, a soulevé le public du petit doigt tout en « roulant un boze ». Biffty fera d’ailleurs la première partie de Guccy Mane / Rae Sremmurd, avec Al-Kapote et DJ Weedim au Zénith le 3 juillet.

 

Marche Mondiale du Cannabis Paris

Le long du trajet l’engouement de la foule était soutenu par DJ Chess et son set hip-hop / funk / électro. Dans une ambiance aussi joyeuse qu’apaisée, Newsweed.fr a profité de quelques moments de calme pour jeter une centaine de « goodies » aux amoureux de la dépénalisation. Arrivé à République, le camion a lancé un «420 friendly», à 16h20. Dans la foulée Marlo Flexxx, rappeur du 13ème qui officie dans le giron de MZ a éclaté les haut-parleurs avec sa #MarloKush.

Marche Mondiale du Cannabis Paris

Le mot des organisateurs

Outre les explosions sonores qui ont ravit les 3000 personnes présentes, les organismes à l’origine de la 16ème marche mondiale du cannabis n’ont pas manqué de prendre la parole en réclamant :

-La dépénalisation de la consommation, de la possession et de l’auto-production pour usage personnel ;

-L’ouverture d’un grand débat national sur les modalités de réforme de la loi du 31 décembre 1970, pour réformer les politiques publiques en vue de protéger aussi bien le consommateur que l’ensemble de la société ;

-L’ouverture de la prescription des formes phyto-thérapeutiques du cannabis pour les usages médicaux ;

-Le développement d’une information et d’une prévention scientifique, cohérente et objective sur les effets du cannabis et sur les pratiques de consommation réduisant les risques, en particulier en direction des mineurs et des usagers en difficulté ;

-L’expérimentation du modèle des Cannabis Social Clubs permettant aux usagers de se regrouper en des filières courtes et non-lucratives de production, de distribution, permettant la création d’emplois éthiques et solidaires, ainsi que l’usage social dans des lieux adéquats.

 

Retrouvez l’intégralité des photos :

Biffty a lancé les hostilités en foutant le feu à la foule, accompagné de son homme de main Julius. Entre odes à la weed, à la bière et coup de pompe généralisé, le rappeur proche de Vald et leader du Patapouf Gang, a soulevé le public du petit doigt tout en « roulant un boze ». Biffty fera d’ailleurs la première partie de Guccy Mane / Rae Sremmurd, avec Al-Kapote et DJ Weedim au Zénith le 3 juillet.

 

Le long du trajet l’engouement de la foule était soutenu par DJ Chess et son set hip-hop / funk / électro. Dans une ambiance aussi joyeuse qu’apaisée, Newsweed.fr a profité de quelques moments de calme pour jeter une centaine de « goodies » aux amoureux de la dépénalisation. Arrivé à République, le camion a lancé un «420 friendly», à 16h20. Dans la foulée Marlo Flexxx, rappeur du 13ème qui officie dans le giron de MZ a éclaté les haut-parleurs avec sa #MarloKush.

 

Le mot des organisateurs

Outre les explosions sonores qui ont ravit les 3000 personnes présentes, les organismes à l’origine de la 16ème marche mondiale du cannabis n’ont pas manqué de prendre la parole en réclamant :

-La dépénalisation de la consommation, de la possession et de l’auto-production pour usage personnel ;

-L’ouverture d’un grand débat national sur les modalités de réforme de la loi du 31 décembre 1970, pour réformer les politiques publiques en vue de protéger aussi bien le consommateur que l’ensemble de la société ;

-L’ouverture de la prescription des formes phyto-thérapeutiques du cannabis pour les usages médicaux ;

-Le développement d’une information et d’une prévention scientifique, cohérente et objective sur les effets du cannabis et sur les pratiques de consommation réduisant les risques, en particulier en direction des mineurs et des usagers en difficulté ;

-L’expérimentation du modèle des Cannabis Social Clubs permettant aux usagers de se regrouper en des filières courtes et non-lucratives de production, de distribution, permettant la création d’emplois éthiques et solidaires, ainsi que l’usage social dans des lieux adéquats.

Leave a Reply