5 Dessins Animés Pour Adultes à Découvrir Absolument !

On a trop tendance à considérer les dessins animés comme étant réservés aux enfants, mais le genre a connu une évolution profonde ces 20 dernières années… Etat des lieux des dessins animés pour adultes et #MustWatch au programme !

Walt Disney et la Warner Bros, avec le succès de leurs productions grand public, ont ancré dans l’inconscient collectif que le cartoon était réservé à un public jeune. Cette idée s’est enracinée plus profondément encore avec l’avènement de la télévision et la production en masse de programmes pour enfants qui ont assis l’équation “dessin animé = produit culturel pour enfant

Jusqu’à la fin des années 80, les productions tant européennes qu’américaines étaient principalement tournées vers un jeune public à qui on essayait de vendre des jouets. Les années 90 ont, elles, vu l’avènement d’une nouvelle vague de cartoons plus matures comme Les Simpson, Batman : la série animée, Daria ou l’iconique South Park.

Lors des 15 dernières années, l’industrie du cartoon a accompagné ses consommateurs pendant leur croissance en proposant d’abord des dessins animés pour un public plutôt adolescent (Daria, South Park), jusqu’à aujourd’hui carrément adulte (comme vous le verrez dans la liste en-dessous).

Un bon exemple de ce mûrissement des cartoons est l’évolution du ton des scénarios de South Park des délires trash des débuts à une véritable critique de la société contemporaine (cf. la dernière saison qui traite principalement de thèmes comme la gentrification ou la place du politiquement correct dans la société).

simpsons-before-after

Les Simpson à leurs débuts et aujourd’hui.

Le cartoon est un genre que j’affectionne particulièrement : l’animation permet une fantaisie extrême inaccessible au support vidéo filmé sans un énorme budget effets spéciaux… Et encore, la “réalité” de personnages filmés n’offre pas une suspension of belief (ou Suspension consentie de l’incrédulité en Français) comparable. Les situations et les environnements n’en sont que plus riches, et les personnages plus hauts en couleur car ils peuvent librement se retrouver dans des situations qui brisent mille fois les règles de la réalité.

Et surtout, contrairement à la plupart des séries traditionnelles, les cartoons se bonifient avec le temps !

Ils trouvent leur ton et établissent leurs running-gags, assoient l’identité de leurs personnages et de leur univers pour le plus grand bonheur des spectateurs fidèles. Ces évolutions sont comparables, pour ceux qui connaissent le monde de la bande-dessinée, à celles qui ont lieu au fil des albums de Tintin ou d’Astérix.

Cette amélioration progressive se vérifie pour un grand nombre de cartoons qui parviennent à atteindre un cap de maturité. Encore une fois South Park ou les Simpson sont d’excellents exemples tant les progrès dans leur écriture ou leur graphisme depuis leurs débuts sont flagrants.

Voici donc une petite liste de cartoons pour adultes qui méritent -selon moi- d’être visionnés si le genre vous intéresse ou si vous êtes fan pop culture. Attention pas de Simpson, de South Park ou de Seth McFarlane (Family Guy / American Dad) dedans : place aux méconnus !

1. Archer

archer

Sexe, alcoolisme et espionnage, voilà comment résumer la série Archer en trois mots.

L’histoire suit Archer Sterling et ses collègues, espions au sein l’agence ISIS (International Secret Intelligence Service) lors de missions toutes plus osées et loufoques les unes que les autres, mais aussi dans un quotidien au bureau plutôt mouvementé.

La série parodie les grands classiques du genre espionnage, en commençant par son personnage Archer, un pseudo James Bond détestable mais hilarant par son machisme, son égoïsme et ses penchants pour le vice.

C’est d’ailleurs l’un des ressorts comiques principaux de la série qui aime à grossir le trait des vices de ses personnages.

Si vous aimez l’humour outrancier, les films d’action et le politiquement incorrect, Archer est un #MustSee à la croisée de Mission : Impossible et de The Office.

2. BoJack Horseman

bojack

Dans un univers où des animaux anthropomorphes côtoient des humains sans que cela ne choque, BoJack est un cheval en bout de course. Ancienne star d’un sitcom familial des 90s, sa carrière d’acteur est au fond du trou. Depuis sa villa de luxe perchée dans les hauteurs d’Hollywood, il prépare son come-back en dictant ses mémoires à sa nègre Diane N’Guyen.

BoJack Horseman est certainement l’un des dessins animés les plus adultes jamais réalisé : questionnements métaphysiques sur la vie, névrose et dépression sont au cœur de l’intrigue. Les blagues sont extrêmement cyniques et tournent souvent autour du mal-être, du rejet, des travers humains et du vice.

Mais la véritable force de la série repose sur son éventail de personnages et un character building extrêmement fin et pertinent. Au casting, on retrouvera Tod un squatteur adulescent qui vit dans le salon de Bojack, son agent une chatte rose en pleine crise de la quarantaine répondant au doux nom de Princess Carolyn, ou J.D. Salinger (l’auteur mort de l’Attrape-Coeur !) dans la saison 2…

Très sombre dans ses thèmes et son exécution, la critique sociale encapsulée dans chaque épisode de la série nous renvoie à notre propre part d’ombre. On rit bien souvent en grinçant des dents autant que l’on ressent une empathie emprunte de tristesse pour les personnages lorsqu’ils se confrontent à leur désillusion.

BoJack Horseman est un miroir grotesque mais pas si déformant de notre société.

3. Rick & Morty

rick-and-morty

Malgré son nom, son thème SF et son character design clairement inspirés de Retour Vers Le Futur, la comparaison s’arrête là. Morty est un teenager pas très fut-fut et plutôt tire au flanc qui accompagne son grand-père Rick, un savant fou complètement alcoolique et misanthrope dans des aventures aux quatre coins de la galaxie.

Cette fois aussi la série, malgré son look assez enfantin, est strictement réservée à un public adulte tant sont nombreuses les blagues sur le sexe, la drogue et les références à d’autres sujets adultes comme la vie de couple ou la société du spectacle (cf. le trailer).

Rick & Morty est une série de SF humoristique rondement menée qui joue à merveille avec les libertés narratives et artistiques offertes par le medium de l’animation, tant son univers est étrange, changeant et désopilant. Un peu comme une version de Futurama qui aurait fumé trop de crack…

Mention spéciale à la série pour le personnage inoubliable d’Abradolf Lincler !

4. Venture Bros

venture-bros

Sans doute le cartoon le plus obscur de cette liste… Tout comme Archer est une parodie des films d’espionnage et d’action, Venture Bros est une parodie de l’univers des comics et des romans pulps américains.

Le Dr. Thaddeus “Rusty” Venture était autrefois “un enfant prodige” qui accompagnait son père, un super scientifique, et son équipe d’aventuriers. Aujourd’hui, Rusty est devenu un scientifique raté entouré d’inventions surannées des 60s et père à son tour de deux fils : les fameux Venture Bros, qui sont aussi candides que niais.

Tous ensemble, avec leur garde du corps Samson (un agent secret hyper-testostéroné), vivent des aventures qui les confrontent régulièrement à leur arche-ennemi, le Monarque, un homme-papillon aussi méchant qu’inefficace.

Venture Bros est une série avec une petite audience, mais son humour tiré par les cheveux, ses références à la pop-culture hyper-pointues et son character building au poil ont permis à la série de devenir culte pour ceux qui l’ont regardé. Ses deux premières saisons sont en demi-teinte comparées aux suivantes (attention, elles sont déjà très fun). Venture Bros est l’exemple même de comment une série animée peut devenir une véritable gemme si on lui laisse le temps de mûrir.

Un cartoon totalement geek donc, mais bon sang ce qu’il est drôle !

5. Mr Pickles

mr-pickles

Et on s’enfonce dans le déluré extrême avec cette dernière entrée : Mr Pickles est un chien démoniaque qui aime les cornichons, protéger son maître Tommy un enfant de 8 ans légèrement handicapé, et torturer mentalement et physiquement le grand-père de Tommy.

Les épisodes sont très courts -une dizaine de minutes chacun- et leurs scénarios semblent n’être qu’un prétexte pour créer des situations très (très très) trash, ultra-violentes, bourrées de meurtres, de sexe et de drogue.

Et pourtant la sauce prend ! Pour expliquer l’humour, on dit souvent qu’il naît du décalage et de l’inattendu, et à ce titre là Mr Pickles ne manque pas d’humour ! Tout est loufoque, extrême, absurde et donc (à mes yeux) désopilant.

That’s all folks !

thats-all-folks

L’animation pour adulte n’est pas la seule à avoir énormément progressée lors des 15 dernières années, les cartoons destinés aux enfants ont également bien changés depuis -au hasard- les Tortues Ninjas de notre enfance (COWABUNGA #tmtc !).

Personnellement, j’ai été complètement soufflé par la qualité de la série Avatar : The Last Air Bender, et beaucoup de mordus d’animation m’ont recommandé Adventure Time comme étant un incontournable à regarder.

Car si l’animation pour adultes a connu un véritable essor cette dernière décennie, l’animation pour enfant est elle aussi devenue beaucoup plus adulte dans sa narration, ses thèmes et leur traitement et mérite d’être découverte à tout âge !

C’est avis très personnel, mais je pense que nous sommes en plein dans un nouvel âge d’or de l’animation ; tant parce qu’elle a élargi ses thèmes aux adultes, que parce que l’Internet permet à une nouvelle génération d’animateurs de s’épanouir.

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur le sujet de l’animation contemporaine pour enfants, je vous conseille de jeter un oeil à cette excellente video :

Leave a Reply