Exposition : Les Trafiquants d’Images Plastiques

Le 11 avril 2015, trois artistes s’associent, au 43 Bis Boulevard Henri IV, unissant leurs carcans artisanaux pour une projection, une performance musicale et une exposition, en appartement, unique en son genre. 

Le 11 avril, durant toute une après-midi et jusqu’en début de soirée, trois jeunes artistes vous invitent à leur exposition interactive, un parcours artistique de leurs travaux collaboratifs, accompagné d’une performance live à partir de 19h autour d’un verre.

Super 8

Eloi Derôme, artiste peintre-plasticien, aux oblongues bigarrée et chatoyantes, prend un malin plaisir à allier la peinture et la sculpture. Il rencontre Nicolas Giuliani. Ce dernier est un jeune réalisateur qui a à son actif deux courts-métrages sur les thématiques de l’abandon et de l’enfance. Enfin pour conclure la triplette ils ont à leur coté un autre cinéaste, Rodolphe de Warenghien, architecte et photographe fraichement débarqué d’un road-trip au Cambodge. Ensemble, ils vont décider d’unir leurs arts respectifs autour d’une projection en Super 8 alliant peinture et cinéma.

Ce n’est qu’un exemple parmi les différents travaux incongrus qui se cachent dans ce cabinet des curiosité éphémères conçu pour l’amour de l’art et le plaisir du regard. Une exposition collective durant laquelle peinture, musique et cinéma s’associeront pour mieux se distinguer !

Peinture

Peinture

Le mot des concepteurs : « Une enfilade de chambres de bonnes trouées de grands vasistas… Qui donnent d’un côté sur un ange nu et doré au sommet d’une colonne ; de l’autre côté sur une dame de fer qui scintille toutes les heures. L’ange et la dame sont comme leurs complices : comploteurs d’idées créatrices, ils veillent et enchantent par leur présence immédiate. Les couloirs de ces combles se prêtent à l’invention d’un labyrinthe, les murs perdent leur fonction domestique, ils attendent de vibrer, qu’on les contemple – réceptacles de lumière, de pigments, de bruissements. Pendant quelques mois, les habitants de ces lieux ont cherché des points de passage entre leurs imaginaires et tenté des associations ludiques, afin d’ouvrir leur pratique artistique à des mues et des métamorphoses. »

Mise en abîme

ACCÈS:

Métro Bastille

43 bis Bvd Henri IV 75004 PARIS

 

Leave a Reply