5 Comédies Méconnues à Découvrir Si Vous Aimez Le Second Degré !

Assez de l’humour mainstream ! Si les blagues prout-prout ‘ricaines ou bien pensantes françaises ne te font plus rire, voici une sélection de petites pépites méconnues pour te détendre les zygomatiques…

La comédie (par opposition au drame) est un genre souvent considéré comme manquant de noblesse. Sans doute, quelque part dans notre inconscient collectif se tapit encore l’image du bouffon, personnage grotesque par essence, qui se cantonnerait au ridicule pour déclencher les éclats de rire.

Mais lorsque l’on y réfléchit à deux fois, il est sans doute plus difficile de faire rire que pleurer : inspirer la sympathie ou l’apitoiement avec une histoire triste est bien plus simple que de réussir toutes ses blagues pendant 120 minutes.

Et c’est justement la raison de cet article : braquer le projecteur sur des films du circuit alternatif que vous avez certainement manqués, mais qui eux ne manqueront pas de vous chatouiller les zygomatiques…

 

1. Hamlet 2

hamlet-2

Hamlet 2 c’est un peu mon Graal de la comédie alternative américaine. Sorti en 2008 et réalisé par Andrew Flemming (dont on se fout un parce qu’il n’a rien fait de très marquant avant ou depuis) et co-écrit par Pam Brady (co-auteur des premiers épisodes et du film de South Park ainsi que de Team America). Si vous aimez le second degré et l’humour absurde, ce film est à voir ABSOLUMENT.

Pitch

Steve Coogan ( 24 Hour Party People et La Nuit au Musée) y incarne un acteur raté devenu professeur d’art dramatique dans la *charmante* ville de Tucson, Arizona “là où les rêves vont pour mourir” (citation du film). C’est peu de dire que sa rentrée d’enseignant commence mal : en plus d’une vie conjugale au bord de la rupture, le nombre de ses élèves est multiplié par 15 (sa classe ne compte habituellement que 2 élèves fidèles mais un peu cassos) car les autres options artistiques ont été rayées du budget de l’école, et que son poste fait parti de la prochaine charrette de licenciement.

Bien décidé à ne pas céder aux sirènes du désespoir, il se lance à corps perdu dans l’écriture et la production de son œuvre la plus personnelle : Hamlet 2, une suite au grand classique de Shakespeare.

Pourquoi ce film est génial ?

Ne vous fiez pas à sa note IMDB ou à son manque de notoriété en France. Hamlet 2 réussi avec un brio unique à mélanger de très nombreux styles comiques différents : le pastiche, la satire, le slap-stick, le potache, l’ironie ou le comique de répétition. Si l’humour était une grille de loto, Hamlet 2 serait un bingo gagnant !

Je vous laisse juger avec un seul extrait :

Extrêmement créatif dans son scénario et son exécution, je ne compte plus les one-liners qu’il m’arrive de ressortir à certaines occasions (mon favori étant “Ma vie est la parodie d’une tragédie”).

Enfin, cerise sur le gâteau, la bande-originale du film a quelques moments cultes, notamment grâce au Chœur des Homosexuels de Tucson ou (spoiler) Rock Me Sexy Jesus !

Hamlet 2 est purement et simplement une des comédies qui m’a fait le plus rire, et je serai très curieux d’avoir votre avis dessus ! (Les commentaires sont là pour ça 😉 )

 

2. New Kids Turbo

New_Kids_Turbo

Comment présenter l’OVNI qu’est New Kids Turbo ? Sorti en 2010, le film est l’adaptation produite par Comedy Central d’une série humoristique (New Kids On The Block) de la télévision néerlandaise diffusée en 2007, elle-même adaptée d’une webs-série (New Kids). Autrement dit, un concept qui a connu un succès fulgurant en très peu de temps !

Pitch

New Kids Turbo suit les mésaventures de d’une bande d’inadaptés sociaux, très bofs, d’une petite ville du Brabant-Septentrional.

Ils boivent, ils fument, mangent des fricadelles, travaillent pour la voirie ou à l’usine et roulent en Opel Manta tunée avec de la techno hard-core à pleines basses. Lorsque tout le petit groupe se retrouve malencontreusement sans-emploi et privé de ses allocations chômages, il se lance dans une croisade pour renverser le système.

Pourquoi ce film est génial ?

Pour nombre de fans de comédies, Dikkenek est un film culte. New Kids Turbo partage la même veine d’humour beneluxien avec ses héros marginaux bofs, mais le traitement est totalement différent : plus brute, plus absurde, plus violent et plus trash aussi.

La véritable force du film est de nous faire voyager dans un univers que l’on aurait totalement  ignoré sans lui (les gabbers des village de Hollande), et croyez-moi ça bat tous nos clichés sur le Nord-Pas-De-Calais (qui passe pour le pays des Bisounours universitaires après ce film).

“T’inquiète mec, si je la branche elle marche, juré-craché !”

Pour autant, le film ne prend pas le spectateur pour un abruti (un reproche que l’on pourrait faire à beaucoup de comédies mainstream) et tisse sa trame sur un fond de critique sociale qui a le mérite d’exister.

Mais le véritable plaisir de New Kids Turbo, c’est de se laisser porter par ses rebondissements, ses jump jokes (un peu comme un jump scare mais avec une blague… Je sais c’est un néologisme) et ses personnages très attachants.
(En revanche, ne regardez pas la suite New Kids Nitro qui est un sombre étron…)

3. What We Do in the Shadows

what-we-do-in-the-shadows

What We Do In The Shadow c’est un peu “Et si Entretien Avec Un Vampire  était une comédie”. Le film sorti en 2014 est un faux documentaire néo-zélandaise sur des vampires vivants en colocation par le réalisateur de la très culte série Flight of the Conchords

J’ai besoin d’en dire plus pour vous convaincre ? Vraiment ?

Le pitch

Quatre vampires accueillent une équipe de reportage pour parler de leur vie et difficultés quotidiennes. Quotidien qui se voit bouleversé lorsqu’ils transforment l’une de leur victime en vampire. Ils doivent alors apprendre à vivre avec ce nouveau colocataire qui les aidera en retour à se familiariser avec le monde moderne…

Pourquoi ce film est génial ?

Tout d’abord pour son humour au poil : les blagues pleuvent et tombent juste. Elles sont créatives, et malgré que les vampires soit un thème usé jusqu’à la corde, on ne s’ennuie pas une seule seconde.

Ensuite pour le casting : chaque acteur colle parfaitement à son personnage et parvient à lui donner une personnalité propre et profonde. Résultat même si c’est fantaisiste et drôle, les personnages sont suffisamment bien incarnés pour maintenir une bonne suspension of belief (ou suspension consentie de l’incrédulité dans la langue de Molière, mais avouez que c’est moche)

Enfin, ce film réussi à respecter la mythologie “traditionnelle” du vampire : pas de réinterprétation à la Twilight ou à la Blade, ce qui est extrêmement agréables si vous êtes fan (comme moi) des vampires à la Dracula ou même à la Ann Rice.

4. Love exposure

love-exposure

J’avais vraiment envie de mettre une comédie japonaise dans cet article, et parmi le peu que j’ai vu, elles ont bien souvent été brillantes… mais je suis très sensible à l’humour WTF ?

Mais j’étais obligé d’arrêter mon choix sur Love Exposure parce que 1- c’est un EXCELLENT film (au delà de ses aspects comiques), 2- c’est sans doute un des films les plus bizarres que j’ai vu (et j’ai vu John Dies At The End) !

La preuve tout de suite.

Picth

Un orphelin, fils de prêtre défroqué, commence à pécher de toutes les manières possibles, jusqu’à ce qu’il découvre sa destinée : devenir un ninja qui prend des photos sous les jupes des filles.

Son objectif ? Renouer avec son père qui le délaisse en lui confessant quotidiennement ses péchés.

Un jour, il se travesti et tombe amoureux/en état de grâce d’/devant une fille en qui il reconnaît la vierge Marie. Malheureusement la mafia la poursuit…

(Et apparemment, c’est basé sur une histoire vraie. Hé ouais ma gueule !)

Pourquoi ce film est génial ?

Déjà, je dois vous prévenir : il dure 4 heures… Mais un score de 90% sur Rotten Tomatoes, ça n’arrive pas tous les jours !

L’histoire est très créative et bien compartimenté, et malgré la durée du film, on ne s’ennuie pas une minute. Là aussi, le casting est au rendez-vous pour soutenir l’oeuvre, les acteurs sont crédibles et les personnages principaux brillent par leur alchimie.

Le film n’est pas uniquement une comédie, c’est également une romance qui vient interroger la société japonaise sur le sexe, l’amour, la famille et les rapports hommes-femmes.

Chez le maître ninja pervers…

.

Enfin il ne faut pas oublier à quel point l’exotisme est important lorsqu’on regarde un film de ce genre, car en plus de nous faire voyager, il nous renvoie à notre propre culture et à notre façon occidentale de voir le monde et de raconter une histoire.

Nous avons la fâcheuse tendance à vouloir catégoriser les choses, à les voir noires ou blanches. Love Exposure est un film mosaïque avec des facettes extrêmement nombreuses au point qu’il en devient difficile de le limiter à être seulement une comédie alors qu’il s’agit d’une véritable expérimentation cinématographique.

5. Stalled

stalled-more

Il manque quelque chose à cette petite liste : de l’humour anglais bien décalé et grinçant.

Alors j’ai choisi d’y ajouter Stalled, qui n’est certes pas le meilleur film de cette liste mais qui ne démérite pas lorsque l’on considère le petit budget avec lequel il a été tourné.

Et pour être complètement franc, Stalled est également le plaisir coupable de cette liste : c’est un nanard complet et les autres critiques que vous lirez dessus sont généralement incendiaires… Mais personnellement, il m’a pas mal fait sourire parce que j’aime le concept ! 🙂

Pitch

W.C. (le héros du film) est agent de maintenance pour une grande entreprise, le jour de Noël alors que les autres employés font la fête dans les locaux, il se retrouve coincé dans la cabine de toilettes pour femmes qu’il était venu réparé.

S’en suit un huis clos improbable qui vous rappellera par certains aspect Shaun of the Dead.

Pourquoi ce film est génial ?

Encore une fois, Stalled n’est pas génial… Mais son concept de base (être coincé aux toilettes par une invasion de zombies) fonctionne très bien pour moi.

C’est le genre de film où l’on passe son temps à penser “Oh non, ils ont osé !”.

Les blagues sont inégales, le jeu des acteurs pas particulièrement excitant et le scénario limité mais il y a pour moi un plaisir indéniable à regarder un personnage principal pas futé galérer dans une situation complètement improbable sur fond d’humour anglais… J’assume !

Il y bien d’autres comédies qui auraient pu faire partie de cette liste, toutes aussi méconnues en France et pourtant qui valent le coup d’oeil. Mais je préfère terminer sur un bon film Z et garder le reste pour un prochain article si celui-ci vous a plu 🙂

stupid theater

Leave a Reply