Odah & Dako ou L’alliance unique du Rap et du Stand-up

Le Grand Bestiaire est allé à la rencontre d’artistes uniques : Vous aimez le rap ? Le stand-up aussi ? Deux en un pour vous servir voici : Odah & Dako !

Le spectacle est une alliance innovante, durant les impros dakOdah le temps passe à toute allure. A peine entrés dans la salle le public apprend le mantra secret qui rythmera le show ;

“ Quand je dis Da, vous allez dire Kodah !

Da ? Kodah !!!! “

10710839_790468967643244_4040842827090594118_nAutour d’un café ils ont accepté d’en dire un peu plus sur leur parcours atypique ; il y a moins d’un an ils étaient encore tout deux dans le secteur de l’informatique. Mais la passion du verbe elle ; a toujours été sur leur route.

C’est au lycée que Dako(ta) rencontre Odah, ils deviennent rapidement amis, liés par leur pratique du rap. Leur goût musicaux sont différents, mis à part le grand classique IAM, mais se rejoignent dans l’âme, l’amour de la belle plume : Dakota est charmé par la rythmique de Maffia Trece et les textes de Youssoupha ou Medine, Odah lui leur préfère ATK ou Oxmo Puccino. Même s’ils ont mal au mic, leur énergie est celle d’un champion.

Il ne s’agit pas d’être plus fort que l’autre, mais plus forts ensembles : Dakota rejoint alors le groupe d’Odah et c’est parti le stade est chaud !

Le binôme est lancé, et le Ta de Dako tombe à la poubelle, le Ta est mort vive dakOdah. Leur amour du challenge les pousse directement vers la case “battle” ; deux équipes s’affrontent à coup de flows bien sentis, celui qui réussi à planter l’autre remporte la bataille. Mais c’est le public qui intéresse les deux larrons, sa réceptivité, ses réactions. Aussi c’est la technique qui prime dans leurs observations, le rythme dans l’humour comme dans le rap est l’outil idéal pour obtenir la réaction tant attendue du public. Spectateur ou dilettante dans leur rapport au stand-up, c’est sur le tas qu’ils le découvrent.
Alors c’est le public qui les rejoints avec une proposition de participer à une nouvelle discipline “la battle de vannes”. C’est désormais des rires qu’il faut obtenir, à ce jeu ils sont les seuls à pratiquer le rap, tout les autres participants viennent du stand-up.

Mais Odah & Dako n’en restent pas là, le challenge ils le veulent. Ils composent aussi en live sur BeIN Sports et L’équipe, oh surprise c’est devant leurs idoles qu’ils improvisent.

Les impros DakOdah sont nées, un spectacle participatif ou s’enchainent des scènettes composées par le public. Cette fois ci c’est la plume qu’ils laissent aux spectateurs, de 5 à 12 mots criés dans le noir ils doivent faire en moins de 10 seconde une prestation unique. La participation se fait sans inquiétude car ici contrairement au stand-up et au rap habituel, pas de clash mais de la découverte et du rire. En général c’est le public une fois détendu qui en redemande, et même les plus timides.

Déjà reconnus par leur pairs, telle Nawell Madani qui les as découvert quand elle même jouait encore devant de toutes petites salles. La jeune femme les prends sous son aile, et en première partie c’est tout le public du Zénith et du Trianon qu’ils doivent conquérir.
Jamais à court d’idées ils ont lancé leur websérie “Punchlife”, désormais en stand-by dû à leur stand-up.

Mais quand s’arrêteront t’il ? Jamais sans doute, leur rêve ultime conquérir la France, obtenir la reconnaissance du public pour la nouveauté de leur art.
La vanne ne les quitte jamais et c’est avec humour qu’ils enchainent en synchro “ou bien un autre partenaire, si Gad m’appelle, je dégage l’autre là

D’ici là, profitez du spectacle tout les jeudis et quelques vendredis à Le République et c’est seulement 20€, jusqu’à fin décembre !
De préférence en meute ou petit troupeau pour encore plus de délire. Comme ils le disent “ Coche ce spectacle dans ton agenda de ministre et viens réveiller l’artiste qui dort en toi ”. Petit bonus vous pouvez revenir autant de fois que vous voulez avec votre billet, et qui sait peut être vous aussi prendre goût à la scène.

Leave a Reply